Vous êtes ici

Référentiels : projet BD Ortho 2021

Date de cette actualité: 
07/04/2021

Le 15 décembre 2020, Mme la Déléguée Régional Outre-Mer à l’IGN a informé la CTG du projet de l’institut de réaliser une nouvelle BD Ortho sur la Guyane en 2021-2022. S’en est suivie une consultation locale auprès des interlocuteurs techniques des acteurs publics de Guyane animée par la Collectivité Territoriale de Guyane, en partenariat avec la Direction Générale des Territoires et de la Mer de Guyane. En voici les grandes lignes :

Le 18 janvier 2021, une visioconférence CTG / DGTM / IGN a permis de préciser les différentes composantes du projet.

Le 26 janvier 2021, la consultation locale a été lancée (mail).

Le 5 février 2021, une première séance réunissant les contributeurs a permis une mise en commun des retours (support de présentation disponible disponible en annexe 1).

… Quelques échanges bilatéraux complémentaires ont permis de préciser quelques besoins exprimés (DGTM, Mairie de Kourou).

Le 12 février 2021, une nouvelle visioconférence CTG / DGTM / IGN a permis de présenter le bilan complété de la consultation locale (support de présentation disponible en annexe 2).

… Quelques échanges bilatéraux complémentaires ont permis de préciser quelques besoins exprimés (BRGM, CTG).

Le 26 février 2021, une remontée de besoin a été officiellement transmise à l’IGN (support disponible en annexe 3) précisant :

(1) La volonté de conforter le dialogue mis en place à travers des échanges plus réguliers sur ce chantier mais aussi sur les autres données géographiques de référence sous maîtrise d’ouvrage IGN.

(2) Le projet de production d’une nouvelle BD Ortho sur la Guyane est un chantier dont la difficulté ne doit pas être sous-estimée pour répondre aux besoins du territoire.

(3) Pour ce qui concerne le périmètre :

  • A l’instar des précédentes productions, le périmètre du projet de mise à jour, à savoir l’ensemble du « fer à cheval », est cohérent avec les besoins du territoire.
  • Le souhait de réintégrer de petits périmètres sur les zones frontalières qui figuraient sur l’emprise de 2016.
  • La demande d’examen des différentes demandes d’extensions formulées par les acteurs locaux.


(4) Pour ce qui concerne les spécifications techniques :

  • Sans perspective pour ce qui concerne la mise à jour de la BD Ortho Littorale (2018), le souhait que les acquisitions soient réalisées à marée basse sur l’ensemble de la zone littorale pour l’observation de la frange littorale que l’on peut définir comme la limite terre/mer.
  • Le besoin de production de données à la fois dans le domaine optique et le proche infra-rouge qui n’est plus à démontrer.
  • Si le recours à l’imagerie satellitaire peut paraître une alternative intéressante, elle n’est pas toujours suffisante au regard des besoins exprimés par les acteurs locaux sur le secteur du « fer à cheval ». Néanmoins, simultanément la mise à jour du produit Orthosat Guyane semble à étudier sérieusement.


(5) Pour ce qui concerne le planning de réalisation :

  • Une production sur la base d’un millésime unique, à l’instar de ce qui avait été réalisé en 2006, aurait été idéal. Mais nous prenons note que ce niveau d’exigence paraît désormais peu réalisable pour les opérateurs techniques.
  • Une mise à disposition anticipée d’un livrable technique (type orthoexpress) au plus tard 4 mois après la fin de chaque campagne d’acquisition est indispensable à la crédibilité du chantier. De même, la livraison d’un produit finalisé au plus tard 12 mois après la fin de chaque campagne semble indispensable.
  • Le découpage en lots / millésimes devra respecter les limites des bassins de vies pour permettre une homogénéité d’observation. Idéalement sur l’Ouest, la partie Nord de la commune d’Apatou (à partir du Saut la Moitié inclus) devra être intégrée au secteur littoral. Sur l’Est, la partie Nord de la commune de Saint-Georges (à partir du Saut Maripa inclus) devra être intégrée au secteur littoral.


(6) Pour ce qui concerne le livrable final, le souhait que le format et le découpage en dalles soient optimisés pour faciliter l’intégration du produit dans les logiciels SIG courants. Les dernières productions réalisées localement étaient produites simultanément en format ecw et jp2. A aussi été commandé la production d’un fichier ecw uniques pour la totalité du chantier et de fichiers découpés selon les limites administratives. Ces caractéristiques représentent un optimum en termes de mise à disposition.

Le 4 mars 2021, l’IGN a présenté en visioconférence (CTG / DGTM / IGN) son analyse des demandes d’ajustement du projet ainsi que les contraintes qui imposent des choix (priorisation).

Le 6 avril 2021, une réunion d’information et de présentation des principes de priorisation avec les acteurs publics locaux a été organisée (support de présentation disponible en annexe 4), actant le scénario de priorisation pour 2021.

Le 7 avril 2021, cette synthèse a été transmise à l’IGN tout en proposant d’ores et déjà d’engager une discussion sur les zones à couvrir sur le reste du « fer à cheval » pour essayer de finaliser l'ensemble du chantier dès 2022.

Pour en savoir plus, consultez la carte de synthèse et de priorisations pour 2021

Sont aussi disponibles quelques documents d’archives qui retracent l’historique des échanges :